Pétition initiée par l’Institut d’histoire de l’Amérique française et destinée au ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec, Jean-François Roberge.

VALORISONS NOS DIPLÔMÉ.E.S ! POUR UN ACCÈS ÉLARGI À LA PROFESSION ENSEIGNANTE

(Vous trouverez ICI le communiqué de presse du 18 février 2020)

Au cours de la dernière année, les médias d’information ont publié quantité d’articles portant sur la pénurie de main-d’œuvre dans le monde de l’enseignement. Pourtant, les actions gouvernementales dans ce dossier, s’il y en a, ne sont pas apparentes, alors que les rangs des maîtres du primaire et du secondaire continuent de se dégarnir. Mobilisé par la maternelle 4 ans et l’abolition des commissions scolaires, le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, semble avoir oublié d’agir en ce domaine. Plusieurs observateurs du monde de l’éducation croient pourtant que le déséquilibre n’a rien de temporaire et soulignent l’urgence d’adopter des mesures concrètes pour résorber le problème.

L’Institut d’histoire de l’Amérique française (IHAF) saisit l’occasion de cette crise pour inviter le ministre à faire preuve de pragmatisme. Il est grand temps de diversifier les voies d’accès à l’enseignement. Depuis 1994, le baccalauréat de quatre années en sciences de l’éducation s’est imposé comme l’unique voie d’accès aux carrières enseignantes.

Or la situation actuelle invite à davantage de souplesse. En effet, le Québec se prive de ressources humaines de grande valeur. Les départements universitaires forment chaque année un nombre important de diplômés de baccalauréat, de maîtrise, voire de doctorat, dans des disciplines comme les mathématiques, la littérature, la géographie et l’histoire. Ces jeunes diplômés — souvent de véritables passionnés de leur domaine — se voient pourtant refuser l’accès aux classes, sauf pour des remplacements à la journée qui les laissent dans la précarité. S’ils souhaitent obtenir une qualification réglementaire, ils doivent entreprendre une longue et onéreuse maîtrise dite « qualifiante », en sus de leur baccalauréat. Cela semble démesuré par rapport aux exigences de la filière régulière.  

Ainsi, devant la pénurie de main-d’œuvre qui menace le monde de l’éducation, nous pressons le ministre Roberge d’instaurer un certificat d’un an en pédagogie qui permettra aux diplômés de diverses disciplines d’accéder à un brevet d’enseignement. Répétons-le : le système actuel prive nos écoles de candidats hautement qualifiés. Ouvrons-en les portes à des experts issus de divers champs du savoir : notre système d’éducation et notre jeunesse ne s’en porteront que mieux !

J’appuie la proposition de l’IHAF au ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec, Jean-François Roberge, et je signe cette pétition :

VALORISONS NOS DIPLÔMÉ.E.S ! POUR UN ACCÈS ÉLARGI À LA PROFESSION ENSEIGNANTE

Pétition initiée par l’Institut d’histoire de l’Amérique française et destinée au ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec, Jean-François Roberge.

Au cours de la dernière année, les médias d’information ont publié quantité d’articles portant sur la pénurie de main-d’œuvre dans le monde de l’enseignement. Pourtant, les actions gouvernementales dans ce dossier, s’il y en a, ne sont pas apparentes, alors que les rangs des maîtres du primaire et du secondaire continuent de se dégarnir. Mobilisé par la maternelle 4 ans et l’abolition des commissions scolaires, le ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, Jean-François Roberge, semble avoir oublié d’agir en ce domaine. Plusieurs observateurs du monde de l’éducation croient pourtant que le déséquilibre n’a rien de temporaire et soulignent l’urgence d’adopter des mesures concrètes pour résorber le problème.

L’Institut d’histoire de l’Amérique française (IHAF) saisit l’occasion de cette crise pour inviter le ministre à faire preuve de pragmatisme. Il est grand temps de diversifier les voies d’accès à l’enseignement. Depuis 1994, le baccalauréat de quatre années en sciences de l’éducation s’est imposé comme l’unique voie d’accès aux carrières enseignantes.

Or la situation actuelle invite à davantage de souplesse. En effet, le Québec se prive de ressources humaines de grande valeur. Les départements universitaires forment chaque année un nombre important de diplômés de baccalauréat, de maîtrise, voire de doctorat, dans des disciplines comme les mathématiques, la littérature, la géographie et l’histoire. Ces jeunes diplômés — souvent de véritables passionnés de leur domaine — se voient pourtant refuser l’accès aux classes, sauf pour des remplacements à la journée qui les laissent dans la précarité. S’ils souhaitent obtenir une qualification réglementaire, ils doivent entreprendre une longue et onéreuse maîtrise dite « qualifiante », en sus de leur baccalauréat. Cela semble démesuré par rapport aux exigences de la filière régulière.

Ainsi, devant la pénurie de main-d’œuvre qui menace le monde de l’éducation, nous pressons le ministre Roberge d’instaurer un certificat d’un an en pédagogie qui permettra aux diplômés de diverses disciplines d’accéder à un brevet d’enseignement. Répétons-le : le système actuel prive nos écoles de candidats hautement qualifiés. Ouvrons-en les portes à des experts issus de divers champs du savoir : notre système d’éducation et notre jeunesse ne s’en porteront que mieux !

J’appuie la proposition de l’IHAF au ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur du Québec, Jean-François Roberge, et je signe cette pétition :

**votre signature**

1,438 signatures

Partagez avec vos amis:

   

1438

Dernières Signatures
1,438 M David Senechal Montréal Montréal
1,437 Mme Lisette Richard Petite Rivière Saint François
1,436 Mme Louise Caron Quebec
1,435 Mme Nathalie Buisson St-Bruno BnF
1,434 Mme Stéphanie Jobin Montŕéal
1,433 M. Vincent Giguere Québec 3e cycle Université Laval
1,432 M Martin Guillemette St-Felicien
1,431 Mme Claudie Painchaud St-Felicien Cs du pays des bleuets
1,430 M Sylvain Côté Gore Gore
1,429 M François Dansereau Montréal Archives des jésuites au Canada
1,428 Mme Sandrine Sauve Montreal Montreal
1,427 M Jean-Guy Carignan L'Ancienne-Lorette Retraité de l'histoire
1,426 M Martin Lavallée Lanoraie Centre Daniel-Johnson
1,425 M Claude Lemire Montréal Fondation Lionel-Groulx
1,424 Mme Yousr Masmoudi Montréal CSMB
1,423 Mme Mylene Abdel Ghaly Montréal CSDM
1,422 Mme Emmanuelle Grosjean Verdun
1,421 Mme Anick Beaulieu Mont-Saint-Hilaire
1,420 Mme Carmen Chouinard Montréal Montréal
1,419 Mme Édith Lafond Montmagny Retraitée
1,418 Mme Suzanne Ouellet Charlemagne
1,417 Mme France Dupuis Austin
1,416 Mme Ève Langevin Montréal CSMB
1,415 M Pierre Asselin Montreal
1,414 Mme Élisabeth Cyr QUÉBEC QUÉBEC
1,413 M Michel Pilon Montréal Nil
1,412 Mme Pierrette Vachon-L'Heureux Québec Société historique de Québec
1,411 Mme Dany fougeres Montréal UQAM
1,410 Mme Ghyslain Bolduc Montréal Cégep Édouard-Montpetit
1,409 M Phillip Drouin Montreal CSMV
1,408 Mme Marceline Morais Montréal Cégep de st-laurent
1,407 Mme Janie Morin Rivière-Rouge Cisss des Laurentides
1,406 Mme Catherine Gendreau Montréal UQAM
1,405 Mme Mariève Lafortune Montréal
1,404 Mme Mélanie Turmel-Huot St-Augustin
1,403 M Marc-Andre Laflamme Québec Québec
1,402 Mme Roxane Campeau Montréal Université de Montréal
1,401 M Samuel Chaput Montréal Montréal
1,400 M Thomas Mekhaël Montréal Université de Montréal
1,399 Mme Antoine C.-Dussault H2j 2w6 Montréal
1,398 Mme Maryse Filion Richelieu Retraite
1,397 M Gérard Beaudet Montréal Université de Montréal
1,396 Mme Olga Bastien Montréal
1,395 Mme Anik Daigle Québec
1,394 Dr. Mathieu Lapointe Montréal
1,393 M Réjean Drolet Montréal
1,392 M Sylvain Gauthier Québec Québec
1,391 M Eric Couture Sherbrooke Université de Sherbrooke
1,390 M Jean-Michel Longpré Sherbrooke
1,389 M Yann Le Hô Montréal
1,388 Mme Rachelle Leclair Val des Monts
1,387 M Jean Thibault Drummondville
1,386 M André Bilodeau Montréal
1,385 Mme Madeleine Pastinelli Québec Québec
1,384 Mme Ginette Labbé Ste-Catherine-de-la-Jacques-Cartier
1,383 M Hubert Jodoin Sherbrooke Université de Sherbrooke
1,382 M Guy Lafrance Montréal
1,381 Mme Louisette Blackburn Chicoutimi CSRS
1,380 M Stéphane Chalifour Ste-Adèle Ste-Adèle
1,379 Mme Jo Beaulne Montreal
1,378 Mme Céline Cloutier Montréal
1,377 Mme Geneviève Moisan Quebec
1,376 Dr. Jacob Kobenan Abidjan
1,375 Mme Andrée Rivard Lévis UQTR
1,374 M Julien Brasseur-Chiasson Montréal
1,373 M Benoît Kelly montréal Université du Québec à Montréal
1,372 M Benoit Lahaye Sherbrooke Université de Sherbrooke
1,371 Mme Dolorès McDonough Montréal
1,370 M Antoine Gauthier-Trépanier Sherbrooke Université de Sherbrooke/Université de Montréal
1,369 Mlle Violaine Giroux Montréal Adhoc
1,368 M Christian Arcand Montréal Cégep Gérald-Godin
1,367 Mme Kathleen Beaupré St raymond
1,366 Mme Genevieve Julien St-Raymond
1,365 Mme Marie-Christine Côté St-Raymond École primaire
1,364 Mme Marie Gauthier Saint-Raymond
1,363 M Felix Aubry-gingras Saint-hubert
1,362 Mlle Stephanie Brossard St-hubert
1,361 Mme Gabrielle Beaumont Saint-Raymond
1,360 M Rémy Trichet Montréal Particulier
1,359 Mme RENEE HEBERT FOSSAMBAULT-SUR-LE-LAC
1,358 M Joseph-Arthur Bergeron Outremont
1,357 M Jean-philippe Génois St-raymond
1,356 Mme Julie Beauregard Montréal
1,355 Mme Catherine Roy Longueuil CSMV
1,354 Mme Audrey Emond-Jutras Sherbrooke
1,353 M Yanick Laverdière Sherbrooke Université de Sherbrooke
1,352 M Gustavo Salinas Montréal Université de Montréal
1,351 Mme Myriam Proulx Montréal
1,350 M Gabriel Girard Montréal Université de Sherbrooke
1,349 M. Karl Bourassa Sherb
1,348 Dr. Cristian Berco Sherbrooke Bishop
1,347 Mme Stéphanie Langevin Montreal Université de Montréal
1,346 Dr. Gordon Barker Sherbrooke, Quebec
1,345 M Jules-Valéry Perras-Foisy Montréal Université de Sherbrooke
1,344 Mme Marie-Jeanne Tremblay Montréal CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal
1,343 Mme Frédérique Coulaud Gatineau
1,342 Mme Stéphanie Trudel Québec
1,341 Mme Amélie Plamondon Montréal
1,340 Mme Caroline Paradis St-raymond
1,339 M Jean-Claude Pouliot Montréal

______

L’IHAF est reconnu, depuis sa fondation en 1946, comme la principale association de professeurs, étudiants, chercheurs, et amateurs d’histoire du Québec et de l’Amérique française. Créé dans le but d’oeuvrer à la promotion de la recherche historique, l’Institut est régulièrement appelé à prendre position sur des questions d’intérêt public qui préoccupent tout particulièrement ses membres. Nos principaux axes d’intervention sont les suivants :

-Les politiques gouvernementales en matière d’histoire, de culture et de patrimoine
-Le financement de la recherche et des études
-Le maintien et l’amélioration des services des centres d’archives
-Les programmes d’enseignement de l’histoire
-Le droit d’auteur et l’accès à l’information
-Les relations syndicales, lorsqu’elles entravent la recherche ou l’enseignement

Autour de telles questions, l’Institut et ses membres sont généralement bien placés pour apporter leur contribution en participant à la compréhension des enjeux. L’Institut n’intervient cependant pas forcément dans tous les dossiers touchant aux usages du passé : certains – monuments, toponymie, et autres formes de commémoration, etc. – tenant plus de la mémoire collective que de l’histoire comme science; d’autres encore relevant plutôt du domaine privé.

Les interventions de l’Institut se font par sa présidente ou son président, après consultations auprès du conseil d’administration et au nom de l’association. Elles prennent des formes diverses selon les circonstances : lettres ouvertes, articles d’opinion, entrevues médiatiques, ou autres. L’Institut privilégie également une approche collaborative avec d’autres organismes dans ses prises de position.

Les membres et le public sont invités à faire part de leurs préoccupations et à suggérer des interventions au conseil d’administration. N’hésitez pas à communiquer avec nous : ihaf@ihaf.qc.ca

Interventions récentes

Lettre de l’IHAF sur la pénurie d’enseignants (Le Devoir, 27 février 2019)

Lettre de l’IHAF sur la menace d’abolition de l’Université de l’Ontario français (Le Devoir, 21 novembre 2018)

Avis de l’IHAF sur l’ébauche de la Politique des trois organismes
subventionnaires fédéraux sur la gestion des données de recherche (automne 2018)

Appui de l’IHAF à l’Association internationale des études québécoises (AIEQ) (printemps 2018)

Lettre contre les coupures budgétaires à la BANQ (été 2017)

The Story of Us : Confusion des genres et méconnaissance (printemps 2017)

Lettre
contre la fermeture des archives du Séminaire de Québec et du service
de la recherche au Musée de la Civilisation (été 2016)

Lettre en appui au classement du site Jacques Le Ber (été 2015)