La Frontière

Par définition, le terme frontière est hautement polysémique et, en dépit de l’éclatement des axes et des avenues de recherche qu’il suggère, rapproche et fédère autant qu’il divise et sépare. La frontière, qu’elle soit singulière ou plurielle, matérielle ou mentale, construite ou imagée, est heuristique et métaphorique. Dans le champ des sciences sociales et humaines en particulier, la frontière est donc par essence interdisciplinaire. Conformément à ses dimensions territoriales, politiques, institutionnelles, culturelles ou symboliques, la frontière, dans ses formes connues ou inédites, balise l’espace que nous voulons faire découvrir au lectorat de la Revue d’histoire de l’Amérique française.

Les propositions d’articles pourront s’inspirer, notamment mais non exclusivement, des quelques grandes catégories suivantes :

    • Frontières physiques et géographiques (souveraineté et territorialité ; espaces, migrations et cloisons ; perméabilité et étanchéité ; nationalismes transfrontaliers ; métropoles, périphéries et diasporas)

    • Frontières sociales et économiques (hiérarchies et statuts ; marginalité et minorités ; frontières financières et normatives ; circulations, échanges et transferts ; villes et quartiers)

    • Frontières culturelles et symboliques (identités, normes, genres, sexualité, ethnies, langues et religions)

    • Frontières disciplinaires, épistémologiques et historiographiques (interdisciplinarité ; hybridité méthodologique ; limites de la pensée scientifique ; histoire scientifique et histoire publique/populaire ; vérité scientifique et pertinence sociale ; écoles historiques)

    • Frontières politiques et idéologiques (ethnicité et construction de l’altérité ; différenciation linguistique ; polarisations idéologiques ; questionnement nationalitaire ; luttes partisanes ; clivage droite/gauche ; influences et transferts culturels ; pouvoirs législatifs et judiciaires, fédéral, provincial et municipal)

    • Frontières temporelles et générationnelles (mémoire et changement social, transformation du rapport entre l’« Ancien » et le « Nous », historicité et présentisme historique ; conscience historique et action politique ; commémorations et rapport au temps ; périodicité historique)

Suite au congrès 2019 de l’Institut d’histoire de l’Amérique française consacré au thème de La frontière, Marie-Claude Thifault et Arnaud Bessière vous invitent à soumettre une proposition de texte. Si celle-ci est acceptée, vous serez invité à écrire un article complet (9 000 mots) ou une note de recherche (5 000 mots) sur ce thème à la Revue d’histoire de l’Amérique française. En vue d’une publication au début de l’année 2021, les propositions de textes (500-750 mots) doivent être déposées avant le 10 janvier 2020, avec pour date de soumission des articles complétés le 15 mai 2020. Les soumissions doivent être envoyées à : marieclaude.thifault@uottawa.ca,  abessiere@laurentian.ca et ihaf@ihaf.qc.ca.